L'accompagnement

Accompagner une personne handicapée c'est lui permettre d'aller vers une condition de sujet reconnu et de jouer pleinement un rôle dans la société.

L'accompagnant aide ainsi le résidant à se maintenir dans des rôles valorisés et responsabilisés et favorise son autonomie.

Les relations individualisées et de groupe (entretien, dialogue, groupe de discussion, de réflexion), l'occupation des résidants avec un handicap important en atelier et l'animation (loisirs) sont les principales formes que prend l'accompagnement.

Les loisirs proposés tiennent compte des désirs des personnes et touchent des activités aussi diversifiées que la culture (théâtre, cinéma, musique, etc.), le sport, les sorties restaurant, etc. Des séjours de vacances sont également organisés par les foyers.

L'accompagnement spirituel est réalisé selon les besoins de chaque résidant.

L'accompagnement individualisé est réalisé par les référents de chaque résidant.

 

Les ateliers

Les ateliers d'occupation Valais de Cœur ont une double fonction. Ils sont :

Un lieu de travail

Par le travail, le résidant trouve la motivation et le sentiment d'exister, d'être utile, de créer, de produire quelque chose et d'être ainsi une personne comme une autre.

Les ateliers Valais de Cœur offrent aux résidants un espace et des postes de travail qui reproduisent les schémas du monde professionnel, tant par la structure et le cadre qui doivent y être respectés (rythme de travail, qualité de travail, horaires, etc.) que par les activités proposées : celles-ci sont créatives, diversifiées, valorisantes. Elles peuvent être de types artisanales (bois, peinture sur soie, couture etc.) et/ou administratives.

Les ateliers Valais de Cœur sont des ateliers-boutiques où les objets sont exposés et vendus directement à la clientèle. Cette démarche contribue à une réciprocité relationnelle entre le consommateur et l'artisan.

Un lieu d'occupation

Les ateliers sont également ouverts aux personnes dont une activité de type travail n'est pas possible. Des activités d'occupation et d'animation y sont offertes, l'atelier ayant ici avant tout une fonction d'intégration dans la cité.

 

Les soins

Les foyers Valais de Cœur sont des structures non médicalisées n'ayant pas de médecins leur étant rattachés. Chaque résidant a son propre thérapeute (médecin, psychologue, psychiatre, physiothérapeute, etc.). Les équipes de soins assurent le suivi des résidants.

Les soins infirmiers sont appréhendés dans une triple dimension :

Biologique

Elle consiste essentiellement en des tâches de soutien et de suppléance dans les actes de la vie quotidienne : soins de base, hygiène, maintien de la santé, prévention, adaptation des soins en fonction de la péjoration de l'état de santé, etc.

Psychologique

Le personnel soignant accompagne le résidant dans la démarche d'acceptation et d'adaptation du handicap et du contexte soins qu'il lui impose. Il accompagne le résidant, écoute ses attentes et inquiétudes, respecte sa sphère privée et son intimité, son autonomie et sa capacité à réaliser les actes par lui-même etc.

Sociale

La famille, les proches, intervenants directs de cet environnement, sont également intégrés dans les processus de soins des résidants. L'information permanente, le contact régulier, la collaboration de ces tiers, participent de la qualité des prestations et de l'accompagnement offert par le secteur soins et s'inscrivent dans une politique de partenariat.

 

La Neuropsychologie

La neuropsychologue de la Fondation-Foyer Valais de Cœur accompagne les résidents par une prise en charge individualisée et intégrative au sein même du foyer.

Ses missions englobent l’évaluation des capacités cognitives des résidents (tests psychométriques, observations « écologiques » des résidents pendant les activités (des 3 secteurs) pour évaluation, définition des objectifs ou autre ajustement du suivi), la synthèse et discussion des résultats ainsi que la définition d’objectifs de suivi avec les différents secteurs, la collaboration avec la famille et la mise en place d’une prise en charge thérapeutique hebdomadaire individuelle ou de groupe.

Pour assurer une prise en charge multidisciplinaire, la neuropsychologue travaille en collaboration avec les secteurs soins, accompagnement et atelier.

 

Le service social

L’assistante sociale des foyers Valais de Cœur accompagne les résidents et les travailleurs externes qui sont confrontés à des problématiques de tout ordre, en vue de favoriser leur bien-être. Elle informe, oriente et entreprend diverses démarches sociales. Elle apporte ainsi un soutien sous de multiples formes (recherche de fonds, démarche auprès des assurances sociales, suivi psychosocial, etc.) et participe également à la gestion du réseau des bénévoles.

Au travers d’entretiens, elle pratique une écoute active, analyse la situation et identifie les besoins, en tenant compte des ressources existantes et en recherchant des ressources supplémentaires auprès de tiers, afin de proposer une solution adaptée.

Son travail repose sur la notion de relation d’aide et ses démarches s’inscrivent dans une perspective d’autodétermination et de promotion de l’autonomie.

Elle évolue dans une équipe pluridisciplinaire et collabore avec différents partenaires (familles, curateurs, professionnels de la santé, assurances, etc.).

 

L'administration et l'intendance

Ouvert 365 jours par année, les foyers Valais de cœur bénificient d'un service adminsitratif et d'un secteur intendance.

Au niveau financier, l'administration veille à ce que le fonctionnement des foyers soit assuré par l'obtention régulière des subventions accordées par l'office fédéral des assurances sociales, de l'Etat du Valais et de l'associaton Valais de cœur.

Elle assure le bon déroulement de toutes les affaires administratives en gérant au mieux les fonds publiques. Elle peut également, le cas échéant, aider les résidants dans leurs demandes auprès d'instances officielles telles que l'assurance invalidité ou autres.

Les secteurs de la conciergerie, de la cuisine, de la lingerie et des nettoyages, veillent plus particulièrement au bien être des résidants en leur offrant des infrastructures garantissant leur sécurité, du linge propre et bien entretenu, des repas variés et équilibrés tenant compte de leur état de santé et des locaux accueillants et chaleureux.